2020-10-06T09:58:17+02:00

Marie-Antoinette, l'indomptée - Elisabeth Reynaud

Publié par Aline
Marie-Antoinette

Elle à tout juste 14 ans quand elle quitte toute sa famille pour rejoindre le dauphin à Versailles . A son arrivée en France elle est acclamée chaleureusement et avec beaucoup de faste.
Elle découvre alors la vie à la cour.
Marie-Antoinette se révèle alors être un femme quelque peu frivole , qui aime jouer ,danser, et   adore aussi le théâtre.
Elle dépense des sommes folles pour ses tenus vestimentaires et pour des coiffures extraordinaires. 
Puis elle décide de s'installer au Trianon pour vivre plus librement et s'affranchir de la cour. 
L'aménagement du Trianon engage également des dépenses folles. Là , elle mène une vie essentiellement nocturne ne se couchant , selon son propre aveux, pas avant 6  heures ou 7 heures du matin.
Et Louis XVI dans tout ça?
Il apparaît là comme un homme faible  et ne s'intéressant  qu'à la chasse, à la serrurerie et faire de bons repas.
Côté cœur ce n'est pas le grand amour entre le roi et la reine. Lui, succombe à tous ses caprices mais le seul véritable amour de Marie-Antoinette est le comte de Fersen avec lequel elle aura un garçon.

Après des années d'insouciances    , vous connaissez la tragédie qui se profile à l'horizon.
La période révolutionnaire arrive mais est abordée  plus succinctement , rapidement, et faisant ressortir principalement la barbarie du peuple.
Cette biographie, très romancée à mon avis, est basée essentiellement sur le  journal de Marie-Antoinette.

J'ai regretté ne pas avoir plus de développement sur la période révolutionnaire mais le portrait de la reine est vraiment très intéressant, très prenant à lire, il dévoile ses états d'âmes aux différentes périodes de sa vie.
Sur ce sujet j'avais également lu la biographie de Marie-Antoinette écrite par Stephen Zweig. Une lecture que j'avais également très appréciée.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog